Comment préparer vos enfants sans pleurs, ni cris avant d'aller travailler en 5 points

COMMENT PRÉPARER VOS ENFANTS SANS PLEURS, NI CRIS AVANT D’ALLER TRAVAILLER… EN 5 POINTS

Votre routine du matin, ce sont vos enfants? Lorsque vous entendez pour la énième fois qu’il faut mettre en place un routine pour aller mieux, pour vous sentir en forme ou que sais-je encore, vous vous sentez impuissante? Vous vous demandez comment font les autres?

je vous rassure, moi aussi. Je ne peux rien mettre en place tant que ma fille n’est pas parti à l’école et je peux vous assurer que nous ne sommes pas les seules… Faisons un petit sondage rapide : Indiquez « ma routine = mes enfants » en commentaire de ce post.

C’est souvent la course, tout le monde s’énerve et chaque matin, c’est toujours la même chose : Vous partez stressée et n’avez pas profité de ce temps précieux avec vos enfants.
Avez-vous pas envie de changer cette énergie drainante et contre-productive et commencer à apprécier de ces moments matinaux?
Je vous propose de le faire très simplement en 5 points.

1. Respirez, prenez de la hauteur et expliquez-leur pourquoi vous êtes en stress

Avez-vous remarqué que c’est uniquement lorsque vous vous laissez submerger par le stress ou une émotion forte que les cris arrivent? « On va être en retard! », « Je dois ranger avant de partir! », « il faut que j’achète des croissants avant d’arriver au bureau » etc…

[Petit rappel : Lorsqu’on crie, le cerveau des enfants entre en sidération et ils ne peuvent plus agir…]

Mais était-ce si important? Et de votre côté, est-ce si important?Si vous observez bien, la plupart du temps, non.

Alors pour vous aider à mettre le stress à distance, voici une méthode :
– Prenez 3 grandes inspirations
– Puis imaginez-vous en train de regarder la scène, comme si vous étiez un étranger.

Le stress redescend et vous arrivez à voir les choses sous un autre angle.

Si malgré tout, ce pourquoi vous êtes stressée est réellement important pour vous, il ne reste qu’une chose à faire…

Prenez ne serait-ce que 30 secondes pour expliquer à vos enfants la raison pour laquelle vous avez besoin qu’ils ailles plus vite que d’habitude.
30 secondes, voire 1 minute, ne vous retardera pas mais pourra cependant vous faire gagner un temps énorme ensuite.

Je me suis mise à son niveau, et je lui ai expliqué pourquoi j’avais besoin que l’on se dépeche.
Arrivées à l’école, elle m’a fait un bisou et m’a dit du haut de ses 3 ans et demi : « bon, aller! » et elle est partie.


2. Faites les choses en même temps qu’eux

Comment vous organisez-vous le matin? Je sais, « s’organiser » est un bien grand mot 😉 .
Le 2ème conseil que je peux vous donner c’est de caler vos tâches sur les leurs.

En faisant le maximum de choses en même temps qu’eux, non seulement vous avancez dans votre timing, mais en plus, les enfants vont ressentir cela comme des moments privilégiés.
Vous remplissez leur réservoir affectif et c’est ainsi qu’ils sont disposés à écouter ce que vous dites et à faire ce que vous leur demandez.

Vous pouvez prendre le petit déjeuner avec eux, ou restez un petit temps à côté d’eux, si vous ne déjeunez pas, vous brossez les dents en même temps qu’eux, etc…


3. Levez-vous 15 min plus tôt et jouez avec eux

Pouvez-vous vous levez 15 minutes plus tôt? Ne serait-ce que 10 minutes plus tôt peut suffire!
Si oui, ce serait super car ce temps n’est peut-être pas grand chose pour vous, mais, à l’échelle des enfants, c’est un temps énorme!

Attention, ces 15 minutes devront être exclusivement réservés à vos enfants et non à parfaire votre maquillage ou à lancer une machine supplémentaire par exemple.

Quand et comment utiliser ces 15 minutes?
Par expérience j’ai remarqué que le plus efficace était au réveil ou juste avant de partir.
Ma préférence va tout de même pour juste avant le départ car cela permet de se poser et de charger le « fameux » réservoir affectif avant la séparation.

L’idée est de faire un temps plutôt calme.
Vous pouvez lire une histoire, faire un puzzle, jouer à un jeu rapide mais qui crée le lien (style dobble), etc…


4. Instaurez des deadlines

Vous avez surement remarqué que la notion de temps n’est trop présente chez nos chérubins. Je vous propose de les y aider.
Pour se faire, collez des gommettes sur l’horloge de votre salon et expliquez-leur à quoi cela correspond.

Par exemple : lorsque la grande aiguille est sur la gommette jaune, il faut avoir fini le petit déjeuner; sur la gommette orange, il faut être habillé et sur la gommette verte, c’est l’heure de mettre les chaussures et de partir pour l’école.

C’est très simple à mettre en oeuvre mais efficace pour:
– leur laisser de l’autonomie, car ils ont besoin de se différencier de nous, ce qui leur permet d’être plus réceptifs ensuite.
– mais aussi pour les prévenir. Ce dont ils ont grandement besoin pour se préparer à ce qui va arriver et ainsi atténuer voire empêcher les crises.

Maintenant, il arrive que ma fille me dise : « Maman, c’est l’heure d’aller à l’école! » « Non ma chérie, c’est la grande aiguille qui doit être dessus, tu as le temps de finir de prendre ton petit déjeuner. » … oui, il y a des petits loupés parfois 😂.


5. Mettez-leur chaussures et manteaux au tout dernier moment

Cela semble évident mais assurez-vous que vous êtes prête à partir avant de leur demander de mettre eux même leur manteaux et leur chaussures.
Quand je dis « prêtes à partir », cela veut dire qu’il ne vous reste rien d’autre à faire que sortir de la maison et fermer la porte d’entrée.
Le sac d’école est prêt, votre manteau et vos chaussures sont mises et il ne vous reste pas un dernier truc a aller chercher….
Sinon, vous risquez de les perdre.

Ils vont trouver autre chose à faire et vous aurez beaucoup de mal à les faire revenir à la porte…. et surtout à partir.

EN CONCLUSION

Tout ne vous parlera peut être pas tout de suite. L’important est de mettre en oeuvre ce qui résonne en vous et au rythme qui est le vôtre. L’idée est de vous alléger, non de vous submerger.

A très bientôt pour un prochain article


Maintenant, j’aimerai avoir de vos nouvelles.
Quelle étape allez-vous appliquer en premier? Avez-vous des astuces pour profiter des temps passés avec vos enfants le matin ?

Comment retrouver votre vitalité

créer l’espace nécessaire pour laisser entrer la vitalité dans votre vie.

Laissez un commentaire ci-dessous pour me partager vos astuces et vos prises de conscience .
Et si vous avez pensé à une personne de votre entourage en lisant cet article, partagez-lui.

Partager, c’est se soutenir les unes les autres et permettre à toutes de prendre conscience que ce que nous ne sommes pas seules dans nos difficultés.

A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *